Remédier au problème de la calvitie féminine : où en sont les recherches ?

Remédier au problème de la calvitie féminine : où en sont les recherches ?

Chez les femmes, la calvitie se manifeste le plus souvent comme une perte diffuse des cheveux, n’aboutissant que dans de rares cas à une calvitie complète. Il est nécessaire de tout de suite voir un médecin généraliste, qui orientera vers un spécialiste, dès que vous constatez un éclaircissement sur une zone de votre chevelure. Au début du processus, les follicules n’ont pas totalement perdu leur capacité à donner naissance à des cheveux. Jusque-là, la pierre angulaire du traitement était le Minoxidil à 2 %, dont l’efficacité se manifeste après quelques mois d’utilisation. Le programme de soin est enrichi par la prise de compléments nutritionnels. Le médecin peut également prescrire des crèmes corticoïdes. Mais les recherches se développent pour trouver des solutions alternatives.

Les traitements chirurgicaux

Les traitements chirurgicaux garantissent un résultat plus durable que celui offert par le Minoxidil. Malheureusement, cette solution coûte assez cher et n’est donc pas à la portée de toutes les femmes. Parmi les interventions chirurgicales figure l’injection de Plasma Riche en Plaquettes. Il y a également la greffe des follicules pileux (DHI pour Direct Hair Implantation), à adopter lorsque les follicules pileux « d’origine » sont morts. Les chercheurs sont à l’heure actuelle en train d’étudier la possibilité de pratiquer le clonage capillaire, mais aussi, ils focalisent leurs études sur ce que peuvent apporter la manipulation des cellules souches dans le domaine de la calvitie.

Des cheveux naturels en renfort

Il s’agit d’une solution baptisée dermofusion. Le but de l’intervention est l’implantation de cheveux naturels le long de plusieurs fines membranes. Celles-ci sont ensuite collées, une par une, sur les zones dégarnies du cuir chevelu à l’aide d’une résine de synthèse. Il s’agit donc de membranes sur-mesure. Cette solution est contraignante en raison de son coût élevé, mais aussi parce qu’elle nécessite de revenir tous les mois à l’institut.

 

Le high-tech, à la rescousse

Les traitements au laser ont été éprouvés. Autrement dit, leur efficacité n’est plus à prouver. De plus, aucun effet secondaire n’a été constaté depuis leur mise en œuvre. Ils se pratiquent dans les cliniques privées, car seuls des médecins spécialisés sont habilités à effectuer les interventions. Ici également, la note risque d’être salée en fin d’opération.

 

 

Rappel des quelques causes de calvitie

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la calvitie féminine. Des facteurs temporaires ne sont pas à écarter. C’est le cas du stress. Il existe également des maladies et des traitements thérapeutiques à l’origine de la calvitie. On citera notamment des troubles de la thyroïde, mais aussi certaines pathologies en rapport avec le sang. Et bien sûr les carences en nutriments sont considérées comme des facteurs temporaires tout comme certaines affections cutanées. Outre ces causes liées à des circonstances particulières, il est essentiel de mentionner les facteurs hormonaux, en particulier, lorsque le taux d’androgènes augmente brusquement. La puberté peut engendrer la calvitie chez la femme. De même, l’arrêt de la pilule contraceptive est susceptible de favoriser la calvitie. C’est également le cas de la période dite de la périménopause. Il arrive ainsi qu’un choc traumatique provoque une alopécie chez la femme. Il y a enfin les facteurs génétiques, les facteurs vasculaires et les facteurs tissulaires.

Author Info

lea

No Comments

Post a Comment