Que savoir sur les douleurs de l’accouchement ?

Que savoir sur les douleurs de l’accouchement ?

Est-ce que c’est votre première grossesse ? Alors, il n’y a pas de doute, vous devez être aux anges ! Avoir un bébé, rien qu’à vous, pour la toute première fois est une merveilleuse perspective ! Mais peut-être que votre enthousiasme et votre euphorie sont quelque peu atténués par la crainte de la douleur liée à l’accouchement. Vous avez entendu tellement de femmes raconter les affres qu’elles ont vécues lors de l’accouchement ! Bien entendu, personne n’a envie de souffrir, vous y compris.

Les douleurs de l’accouchement

Un moyen d’affronter la douleur est de comprendre le mécanisme qui rend l’accouchement douloureux. Plus vous en apprendrez sur les raisons pour lesquelles l’accouchement provoque des douleurs, mieux vous serez préparée. Voici donc ce qui se passe en vous : avant l’accouchement, votre utérus doit faire dilater votre col par lequel votre enfant doit passer et sortir. Or, ce col est normalement fermé à double tour. Donc, à coup de contractions, votre muscle utérin vous fait mal, d’où les douleurs. De plus, sachez que le col de l’utérus se dilate jusqu’à atteindre les 10 cm. À noter que le col est très innervé et toutes ces transformations sont fortement ressenties, donc nécessairement douloureuses. Quant aux muscles de votre périnée, ils sont tous sollicités, car ils se détendent à l’extrême au moment du passage de bébé. À ce moment-là, vous avez la sensation que ces muscles sont en train de se distendre comme jamais et se déchirer sûrement et largement. Comprenant les raisons de la douleur, vous pouvez aussi prendre le temps d’apprendre comment l’atténuer naturellement. Avec l’aide des sites comme www.accouchement-naturel.com, vous pouvez trouver des astuces pratiques pour gérer la douleur pendant le travail et l’accouchement.

Au cœur de la douleur

La douleur varie d’une femme à une autre. La douleur est difficilement quantifiable et c’est pour cela qu’une femme peut hurler de douleur lors de l’accouchement tandis qu’une autre n’émet qu’un faible cri, parce que la douleur est supportable ou parce qu’elle en a vu d’autres. Il y a des femmes qui sont habituées à la souffrance et qui ne craignent pas cela. Mais si vous ne supportez pas la douleur, vous pouvez toujours demander à ce que l’on vous fasse une péridurale. N’ayez crainte, cette solution que vous injectera votre sage-femme n’aura aucun impact sur votre bébé. Elle va juste atténuer la douleur et vous aider à mieux vivre cet événement unique. Même si vous avez décidé de vivre un accouchement par voie basse, préparez-vous quand même à l’éventualité d’une césarienne. En effet, même si tout va bien durant votre grossesse, le jour de l’accouchement, votre bébé peut changer de position ou votre col tarder à se dilater. Dans ce cas, votre médecin pourrait vous conseiller la césarienne pour ne prendre aucun risque. Vous pourriez ne pas avoir à subir cette opération, c’est juste pour vous dire que si vous savez ce qui peut arriver, si vous êtes bien préparée, vous ne serez pas prise au dépourvu. Ainsi, quoi qu’il arrive, vous serez prête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.